PRINCIPES DE PARTENARIAT

 

 

Chirurgie Solidaire se dirige de plus en plus vers des partenariats, qui semblent indispensables à son développement, voire à sa pérennité ; pourquoi ?

 

  1. Ces partenariats entrainent une mise en commun des moyens financiers, logistiques et surtout humains. Ils permettent de créer un réseau entre nous, investis dans des actions humanitaires, qui nous renforce, autant qu’une concurrence peut nous nuire.

 

 2.  Ils augmentent nos lieux d’intervention, en bénéficiant des études prospectives de chacun, des liens tissés sur place, des accords ou partenariat avec des associations locales.

 

 3.  Ils nous rendent plus crédibles auprès des bailleurs de fonds qui aident souvent plusieurs associations partenaires.

 

Mais pour qu’un partenariat soit crédible et fonctionnel, il faut, en pratique :

 

  • Qu’il s’applique à un lieux donné, bien désigné, et pour une action bien répertoriée.

  • Vérifier que les buts, les façons de faire et surtout les principes éthiques soient identiques.

  • Rédiger ensemble une convention de partenariat qui sera signée par les deux parties et qui mentionne bien, outre ce qui a été dit précédemment, ce que chacun doit faire, doit financer, et dans quelles conditions

Santé Sud (correspondant Dominique DESPLATS)

Notre plus ancien partenaire.2 lieux d’application, dans des zones où Santé Sud a aidé à                         l’implantation de nombreux médecins généralistes, avec 1 correspondant local sur place :     

                 - Le Mali, CSREF de Bla pour la chirurgie générale et d’urgence

                 Madagascar, hôpital de Tsiroanomandidy pour la chirurgie générale

TAM-TAM de Nkol-Ekong (Correspondant : Pierre WEMEAU)

Partenaire depuis 2011, à l’hôpital catholique de Pouma au Cameroun.Cette association est très présente et engagée sur cet hôpital depuis plusieurs années. Elle y assure la gestion hospitalière et nous participons par nos ressources humaines pour la formation chirurgicale.

Les Enfants de l’Aïr (correspondant François CHARLES)

Convention signée en septembre 2012 avec cette association très proche de CS quant à ses principes de fonctionnement.

Après un engagement de plus de 10 ans au Niger, elle a reporté tous ses efforts sur la guinée, avec une implication dans différents domaines, et nous participons par nos ressources humaines pour la formation chirurgicale.

2 lieux d’application en Guinée :

             L’hôpital de Kankan

             L’hôpital de Siguiri

Agir Loire Océan (Correspondant Philippe ROBART)

En partenariat avec Chirurgie Solidaire depuis 2008 pour une action de formation en coelio chirurgie de l’équipe de l’hôpital Andranomadio à Antsirabé (Madagascar).

Actuellement cette action est terminée car l’équipe de cet hôpital a acquis son autonomie pour cette technique en 2011.

Gynécologie Sans Frontière (Correspondant Richard MATHIS)

Pour une action CS / GSF à l’hôpital Réma à Ruyigi (Burundi), en partenariat également avec l’association locale « Maison Shalom ».

Missions pour former l’équipe chirurgicale et le pôle mère-enfant de cet hôpital pour qu’il devienne un établissement de référence pour la région.

Waha International (Correspondant Sinan KHADDAJ)

Un partenariat pour transformer, en Ethiopie, le centre de formation et traitement des fistules obstétricales de l’université de Gondar, en un service complet de gynécologie-urologie, avec notamment le traitement de toute la chirurgie du périnée de la femme.

 

 

 

Maison Shalom

En partenariat avec Chirurgie Solidaire depuis 2008 pour une action à l'hôpital de Rema à Ruyigi (Burundi).

Formation en chirurgie générale et gynéco obstétricale en collaboration avec Gynécologie Sans Frontières

 

 

Développement et Santé

Association qui assure un rôle de formation continue des personnels de santé dans les pays du sud, notamment l'Afrique francophone, au travers de son site internet qui héberge entre autres, la base documentaire de Chirurgie Solidaire.